FANDOM


Bandeau Billet Katrielle Layton
Layton Thinking
Layton:
Hum ... Je crois que j'ai compris.
Layton Angry
Layton:
Le désordre, causé hier au musée Beauclaire par ce fauteur de trouble, n'était qu'un leurre.
Un leurre destiné à détourner notre attention du véritable délit : le vol de la clé du directeur !
Layton Thinking
Layton:
La vérité est évidente. D'ailleurs, seule une personne a pu commettre ce vol.
Layton Pointing
Layton:
Et cette personne, c'est VOUS ! Vous ne pouvez rien me cacher. Maintenant, vous êtes faits.


Bonjour et bonsoir à tous, chers amis ! Dans ce billet de blog, je reviens sur le dernier jeu en date de la saga Layton : Katrielle Layton et la Conspiration des Millionnaires.

En temps que fan de la première heure de Layton, quelle ne fut pas ma joie, l'an passé, lors de l'annonce de ce nouveau jeu prévu pour 2017, alors que tout le monde croyait la série éteinte !

Ah, le professeur Layton ! L'histoire d'un enseignant chercheur (que l'on a vu exercer sa vraie profession seulement 27 secondes en tout et pour tout, quelle ironie ! x) ) passionné d'énigmes, qui brave les continents afin de résoudre des enquêtes et dissiper le voile de mystère autour des affaires auxquelles il est confrontées.

Ce 7eme opus (canonique), nous présente la fille du professeur, Katrielle Layton, une jeune femme entreprenante d'une vingtaine d'années. Entre le dernier jeu, dans l'ordre chronologique, et celui-ci, c'est donc plus ou moins 25 ans qui se sont écoulés.

Chronologie Layton Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Un délai inhabituellement long, par rapport à ce à quoi les Layton nous ont habitués, permettant une prise de liberté quasiment infinie.


Cependant, les choses vont assez vite sur le net, et si vous vous y êtes un peu intéressé, vous avez sans doute pu voir que les diverses critiques du jeu, semblent lui donner une note moyenne.


Avis Layton

Tout le monde semble se retrouver sur une note de 14/20, et je dois avouer, assez inconsciemment, approuver cette note moi aussi. Alors, comment expliquer cet avis assez unanime ? Là où un Destin Perdu aura su convaincre un large public, décrochant des notes frôlant la perfection aussi bien chez les testeurs que chez les joueurs, Katrielle Layton et la Conspiration des Millionnaires semble avoir un peu plus de mal. Le jeu est-il mauvais pour autant ? Non.

Aujourd'hui, je vous propose une analyse personnelle des points essentiels de cette nouvelle aventure, comparés avec ce qui a pu se faire par le passé dans les autres jeux. Quels sont les gros points forts et les gros défauts de ce titre ?

Prémices : un petit avis concernant le spoil

Descole Spoil

Ce billet de blog fait la promesse de tenter de ne pas trop spoiler le jeu Katrielle Layton et la Conspiration des Millionnaires ! :P Aucune information essentielle concernant les relations entre personnages, ou les grands événements de l'aventure, ne sera révélée (enfin, pas trop ... Un peu). Cependant, afin que vous le sachiez : mes propos se baseront également sur les jeux Layton passés. Du spoil majeur est à prévoir sur : Professeur Layton et l'Héritage des Aslantes, ainsi que sur Professeur Layton et le Destin Perdu (ceux qui connaissent l'ont sûrement vu venir !)

1) Les énigmes

S'il y a quelque chose d'important, dans un Layton, ce sont bien évidemment les énigmes, qui constituent le cœur des jeux. L'évolution de leur construction est suffisamment notable pour que l'on s'y intéresse :

  • Professeur Layton et l'Etrange Village, premier opus en date, n'avait pas encore de schéma clairement dessiné. Aussi, ses énigmes partent un peu dans toutes les directions, et, à mon sens en tout cas, c'est dans ce jeu que l'on peut le plus voir la créativité des designers d'énigmes, qui se permettent toutes les fantaisies qui leur sortent par la tête ! Voyez plutôt celle-ci, et essayez de trouver la réponse !

Par la suite, des habitudes ont commencé à se prendre. Cela commence, dès Professeur Layton et la Boîte de Pandore, avec les "personnages d'énigmes" : un groupe de 6 à 8 personnages qui n'apparaissent nulle part dans le jeu, mais qui illustrent (quasiment) toutes les énigmes du jeu. Cela n'existait pas encore dans le premier Layton, eh non.

Personnages d'Enigme Layton 6
Un groupe de 3 personnages d'énigmes dans Professeur Layton et l'Héritage des Aslantes.


  • Enfin, c'est du décor tout ça. Parlons plutôt des énigmes en elles-mêmes. Là où un Héritage des Aslantes m'avait un peu déçu, en proposant beaucoup trop d'énigmes recyclées (par là, j'entends une version 2.0 d'une énigme déjà existante, puis la version 3.0 plus tard, voire 4.0 pour certaines), Katrielle Layton et la Conspiration des Millionnaires a su trouver le juste milieu. Les énigmes sont assez variées, exploitent plutôt bien toutes les possibilités de la console ou du portable (pousser des objets avec le stylet, écrire la réponse sur l'écran, commander des mécanismes en appuyant sur des boutons, sélectionner la bonne réponse parmi un choix de 4 ou 5, créer un circuit en faisant tourner certaines pièces...), et les redites sont suffisamment peu nombreuses pour que cela reste agréable. Généralement, on a seulement un niveau 1 puis un niveau 2 beaucoup plus tard, et c'est très bien comme ça.

On retrouve aussi, dans cet opus, des énigmes fantaisistes, qui me rappellent vraiment ce qui se faisait dans les premiers Layton, et qui tendaient à disparaître dans les derniers, une chose appréciable !


Je résumerai mon avis de la manière suivante : Level-5 nous propose, à mon grand plaisir, un jeu très bien rodé au niveau des énigmes. Certains dessins sont certes moins jolis à mon sens, que ceux des 3 premiers Layton, mais ils restent tout de même de bonne facture. Les répétitions d'énigmes sont intelligentes car le jeu n'en abuse pas, et elles présentent un saut de difficulté bien dosé. On regrettera un peu l'absence d'énigmes à base de blocs à pousser pour faire sortir une bille, mais c'est de l'ordre du détail. On appréciera aussi leur grand nombre (170).

Sachez toutefois que l'on pourra reprocher le manque de difficultés de temps à autres. Ce n'est pas quelque chose qui m'a dérangé plus que ça (car je dois bien l'avouer, passer 3 heures sur une énigme impossible à tendance à me prendre le choux assez vite ^^ ), mais certains commentaires que l'on peut lire sur la toile trouvent cela dommage.

2) Les dessins / chara designs

Le style graphique des Layton se divise en deux périodes temporelles : pré Masque des Miracles et post Masque des Miracles.

Avant le Masque des Miracles. C'est-à-dire, L’Étrange Village, La Boîte de Pandore, Le Destin Perdu et L'Appel du Spectre, le jeu entier était du dessin. C'est d'ailleurs un style graphique qui, à mon sens, colle très bien avec l'univers Layton, et est probablement une des raisons de son succès.

Bureau Layton
Le bureau de Layton dans l'Appel du Spectre

À partir de l'ère 3DS, renouveau : on passe sur de l'image numérique haute définition. L'interface fait elle aussi peau neuve, pour présenter une plus grosse loupe, la possibilité de zoomer grâce à une nouvelle loupe bleue, et j'en passe. Je me souviens encore, à ma première partie du Masque des Miracles, avoir poussé un grand "waaw", à la découverte de ces nouveaux graphismes. SUBLIMES !

Et La Conspiration des Millionnaires ne déroge pas à la règle. Voyez plutôt cette représentation grandiose de Tower Bridge, à Londres :

Londre Katrielle Layton

Car oui, ceci est bel et bien une capture d'écran tirée du jeu. Cette beauté des décors, en plus d'être un plaisir pour l’œil, joue un rôle très important dans l'immersion, à mon sens. Ainsi, des belles rues ensoleillées de Londres, aux lugubres ruelles mal éclairées, en passant par l'immensité de l'océan, le jeu nous guide dans son ambiance, et nous fait ressentir ce que les personnages pourraient réellement ressentir à l'instant présent.

C'est pourquoi, vous l'aurez compris, j'attribue aux graphismes la note parfaite de ...

Un instant!
Phoenix_Sweating_1.gif Juge_Phoenix_Wright_choqu%C3%A9.png Hunter_choqu%C3%A9.png
Jean-Thierry choqué
Jean-Thierry:
Qu... qui a hurlé ça ?
Silhouette HWHE
Pro-A.M*:
Monsieur Dneis, vous oubliez une chose de taille ! Certes, le jeu a de jolis dessins ... Mais que faites-vous de ceci ?


Graphisme Katrielle Layton 1Graphisme Katrielle Layton 2 Graphisme Katrielle Layton 3

*A.M = Ante MeridianMasque des Miracles

Jean-Thierry choqué
Jean-Thierry:
Ah ! ... Ah heu je ... et bien c'est que ... Heuuuuu .... Ah bah oui tiens.


Au-delà des "sceneries" et des fonds qui, comme je l'ai dit plus haut, sont somptueux, les jeux post-Masque des Miracles - et celui-ci plus particulièrement que les autres ! - souffrent d'un problème de taille : un problème que j'aime appeler ...

Les modèles de personnages cradomoches !

Bien sûr, les jeux ante-Masque des Miracles avaient eux aussi leur lot de personnages bien vilains. Mais malheureusement, le passage de la 2D à la 3D, a accentué exponentiellement ce trait, et la transition ne marche pas pour moi. Ce qui était acceptable en 2D, ne l'est juste plus du tout maintenant, avec des modèles 3D. x)

Ce jeu, au niveau des graphismes, m'a partiellement dérangé.

Jean-Thierry choqué
Jean-Thierry:
Mais DneisFire, qu'est-ce que ça veut dire partiellement dérangé ? Je ne comprends pas, explique moiiiiii. :/


Patience, j'y viens ! Katrielle Layton et la Conspiration des Millionnaires alterne en permanence entre scènes et cinématiques splendides ... Et des passages avec des personnages immondes qui viennent complètement gâcher le joli décor qui les accompagne. Et c'est bien bête  ! Heureusement, Katrielle en elle-même est plutôt réussie !

Un jeu trop tourné vers le mobile ?

Pendant quelques temps, quelque chose d'autre en plus avec les graphismes m'a dérangé. Pourquoi ai-je tant de mal à me faire à ces modèles, alors que je n'ai eu aucun souci dans l'Héritage des Aslantes ? La réponse est en fait très simple : ce jeu, dans sa direction artistique, a été clairement trop pensé pour le mobile, au détriment du support 3DS. Voici une comparaison pour vous illustrer cet avis :

Graphisme Katrielle Layton 4

On retrouve en effet beaucoup d'attraits typés mobiles, dans la Conspiration des Millionnaires :

  • Personnages chibis
  • Traits exagérés afin de viser un public plus enfantin
  • Couleurs qui éclatent + formes en arrière plan pour que l’œil soit toujours attiré par quelque chose.
  • Gros textes colorés
  • Jeu fragmenté (nous y viendrons plus tard). Adapté pour des parties d'une heure.


CONCLUSION DE LA PARTIE

Katrielle Layton nous présente de somptueux dessins numériques couplés à d'excellentes musiques, favorisant l'immersion. La direction artistique des personnages est en revanche très disparate. Alors que certains peuvent se vanter d'avoir de très jolis modèles (mention spéciale pour Sherl, le chien, que vous pouvez voir sur une image plus haut), d'autres en revanche souffrent du syndrome des modèles cradomoches post-Masque des Miracles. La touche est, de plus, trop axée chibi à mon goût. Si vous n'êtes pas un grand fan de ce type de graphismes, comme moi, cela risque de vous rebuter !

Malgré ces points d'ombre, le jeu est tout de même agréable à regarder dans sa globalité.

3) Les mécaniques de jeu

Dans un autre billet de blog, j'aurais appelé ça le Gameplay. En revanche, il est difficile de parler de gameplay pour un jeu d'énigme, vous en conviendrez !

Les Layton évoluent, et aiment changer de recette ; ce jeu ne fait pas exception. Je vous ai classé, dans le tableau ci-dessous, les mécaniques de jeu que je trouve positives, et à l'inverses celles que je trouve négatives :

Les + Les -
Un affichage clair et détaillé, après avoir fini un chapitre, des énigmes restantes à résoudre à chaque endroit, ainsi que des pièces S.O.S manquées. Une fragmentation en chapitres : ayant été pensé pour le mobile, ce jeu découpe chaque intrigue en enquêtes (temps moyen : une heure dessus). Casse le rythme ! Je n'étais déjà pas fan dans l'Héritage des Aslantes.
Des clins d'yeux sympathiques : le retour du vieux Stachenscarfen, de Mamie Mystère, la présence de Luc Bandson (c'est un réalisateur dans le jeu, huhu), ainsi que ... lui. C'est un pnj de l'Héritage des Aslantes visiblement, au cas où vous soyiez fans. C'pas mon cas ! Benny Layton Le jeu se repose justement trop sur ses cameos. C'est marrant au début. Mais comme les enfants, le jeu veut trop en faire, et te les ressort 30 fois la minutes !! Les personnages qui sont impliqués dans les différents chapitres, sont également trop trop souvent les mêmes.
Les mini-jeux de la valise sont assez cool. Deux sur trois sont des épreuves de logique où la prévision de déplacement est de rigueur. Le troisième est un mini-jeu sur le thème du restaurant, où vous devez créer le menu parfait pour vos clients, en se basant sur ce qu'ils demandent. C'est peut-être un peu moins foufou que le mini-jeu du service à thé dans Professeur Layton et la Boîte de Pandore, mais ça reste sympa. Pas possible d'explorer tout Londres d'une traite, il faut passer par des chapitres pour avoir accès à des endroits spécifiques.
Eléments de customisation, pour personnaliser le bureau de Katrielle, et changer sa tenue en jeu (attention : pas appliqué pendant les cinématiques). Certaines tenues (tenue de Layton, d'Emmy, de Flora) sont payantes. De plus, la customisation reste assez limitée.
Les énigmes du jour sont toujours là. (Une tous les jours pendant un an) Et cette fois-ci, les résoudre est beaucoup plus motivant, car vous gagnez des coupons spéciaux. Ces coupons qui servent à débloquer des scènes des six anciens jeux, où les personnages racontent une histoire de développement. Il n'y a quasiment plus de "personnage barrière" qui nous bloque tant qu'on a pas résolu un certain nombre d'énigmes. Le seul dont je me souvienne arrive tout à la fin. D'ailleurs, certains personnages importants pour le scénario (= auxquels il faut parler pour que l'histoire continue) proposent une énigme, mais vous êtes libres de ne pas la résoudre, et l'histoire continu malgré ça !!! Extrêmement frustrant.
Plein de "résolveurs d'énigme" ! (Ceux qui pointent le doigt vers toi joueur après avoir résolu une énigmes !) ... Mais dedans, y'a un chien qui parle. :/
La mairesse Lendsor ! Oliver !

En conclusion : si vous connaissez bien les Layton, vous ne serez pas dépaysés. Les aspects positifs des mécaniques de jeux compensent largement à mon sens les défauts. Les mini-jeux de la valise et les énigmes sont bien, et c'est là le plus important ! On appréciera également que soient indiqués les endroits où vous avez oublié de ramasser une pièce S.O.S ou de résoudre une énigme. Certes, cela facilite le jeu ... Mais soyons honnêtes. Rater une pièce S.O.S parce qu'on a oublié de cliquer à un endroit, et ne jamais la trouver parce que ... well ... On ne pensera jamais à aller spontanément la chercher à cet endroit ... Bah c'est pas drôle. :/

4) Nous y voilà ! La construction du jeu et l'intrigue !

Aïe. Vous l'entendez, la vaisselle qui se fêle ? La craie crissante de l'instituteur, quelle horreur ! Les cadres mal fixés au mur, se casser la figure ? Et le pauvre bambin, hurler de chagrin ? Nous voici confrontés au sujet qui fâche :

la direction scénaristique


Puisque cette partie promet d'être assez vaste, je vais la subdiviser en plusieurs points, afin de vous décrire ce qui, pour moi, ne va pas dans Katrielle Layton et la Conspiration des Millionnaires. Ainsi, nous parlerons en premier lieu de la construction des personnages ; puis, de la construction du jeu en lui-même. Et enfin, on abordera un peu la construction de l'histoire principale, et on ira un peu spoiler sa mer Caspienne les anciens Layton !!!!!! :D

4.1 - Commençons par la construction des personnages

La construction des personnages est un travail compliqué, qui consiste à écrire le personnage : présenter ses tics (de langage ou comportemental), son origine, son accent, ainsi que son importance relative pour la trame scénaristique. Et cela n'est pas aussi simple que ça en a l'air !

Level-5 a toujours su m'épater sur ce point, en accordant de l'importance à l'écriture de chaque personnage, y compris ceux que l'on oubliera après avoir fini le jeu, tant leur rôle est minime. Prenez Prosciutto dans Professeur Layton et l'Etrange Village. On ne va pas se le cacher, les joueurs pensant ça de lui :

«Je suis trop un fan de Prosciutto !!!! Ce personnage est le meilleur de la licence très clairement, et je pense qu'il a un potentiel énorme pour être dans Super Smash Bros. Ultimate !!!!!!!!!» —   Un fan invertébré de Prosciutto

Layton 1 PNJ
Sont très certainement rares, voire inexistantes ! xD



Mais malgré ça, il faut le reconnaître, Level-5 a su donner à ce mineur garçon, un trait marquant, à savoir son immense appétit. Ce n'est pas grand chose, mais c'est ce qui fait la force des Layton : les PNJ ne sont pas juste des PNJ, mais des humains, ayant une valeur ajoutée, au-delà de leur simple rôle de poseur d'énigme.

Et cette construction justement... me pose légèrement problème dans La Conspiration des Millionnaires. Je pense en effet que ce jeu a été largement pensé sur le modèle des jeux mobiles, avec des personnages... Comment dire ? Vous savez : caricaturaux, simples, avec limite des flèches jaunes qui clignotent au-dessus d'eux, et des animations exagéréééééées pour qu'on comprenne leur état d'esprit sans trop se prendre la tête.

Aussi, il ne faut pas que le joueur ait à trop réfléchir pour comprendre les états d'esprit, le sens caché de certaines situations, ou qu'un événement fasse appel à quelque chose qui s'est passé il y a un moment.

Et cela se ressent terriblement à la fois dans la construction des enquêtes, mais aussi dans l'écriture des personnages, qui sont en fait quasiment tous des caricatures exagérées d'eux-même !

Maxence Layton
Maxence Dézafer:
Laissez tomber svp, ça n'en vaut pas la peine...
Benny 2 Layton
Benny:
Je suis lourd, achète mes popoños !
Jean Layton
Jean Pignon:
Je suis tout le temps blasé.
Emilia Layton
Emilia Perfetti:
Moi ? Oh, j'ai été écrite de sorte à ce que vous me détestiez, donc vous pouvez m'insulter. :) Ah et j'ai peur des fantômes au fait.


Et bien sûr, parlons du boss final des Internets. La réincarnation du gamin à qui tu veux mettre une claque tant il te gave. Je veux bien évidemment parler de ...

Olivier Layton

Raaaaaahhh !!!! C'est pas possible de rater un personnage à ce point-là !!! Oliver incarne tout ce que je déteste dans Katrielle Layton et la Conspiration des Millionnaires. L'assistant peu sûr de lui, inutile à l'intrigue, peureux, lèche-bottes, et surtout relou de première classe !!!!! Sérieusement, qui peut avoir ce mec en modèle ? Il est clairement amoureux (et lourd aussi) de Katrielle, et passe son temps à faire des insinuations douteuses même pas cachées, en espérant qu'elle s'intéresse à lui. Il se rabaisse en permanence après avoir résolu des énigmes (ouf, je n'étais pas vraiment sûr), et il sert de couteau-suisse à Katrielle, en obtempérant à toutes ses demandes (même si ça implique d'aller ranger son bureau qui est resté en bordel pendant des semaines. La gratification à son paroxysme.)

Le seul truc bien, c'est que Katrielle en joue, et elle a bien raison, je ferais pareil à sa place ! :D

Oliver Marchence, c'est une tentative de Luke 2.0, pour plaire aux... je sais pas ? Jeunes ? Fillettes ? Personnes en manque d'affection ? Alors forcément, quand le jeu essaye (à la fin notamment), de te faire avoir de la compassion pour lui, bah ça marche pas ! Parce que je sais pas vous, mais moi, j'ai pas trop de compassion pour ma serpillière. :/

Quoi qu'il en soit, pour moi c'est Poubelle%.

Poubelle Layton

4.2 - Et pourtant...

Tous les personnages ne sont pas tous ratés. Stachenscarfen, même si on le voit un peu trop à mon goût, reste fidèle à lui-même : mystérieux et intriguant. Mamie Mystère a été développée, on connaît maintenant son style de vie à Londres, ses amies, ce qu'elle aime faire... Bon point, pour ce personnage dont l'écriture dans les anciens opus, se résumait seulement à proposer de résoudre des énigmes oubliées.

Certains nouveaux sont également intéressants. Outre Katrielle, j'ai adoré l'écriture de la mairesse Lendsor. C'est suffisamment rare pour le souligner, mais la mairesse est l'un des seuls personnages qui n'est pas une caricature, et qui ne "surjoue pas". Les révélations autour d'elles ne sont pas tirées par les cheveux contrairement à d'autres. Chacune de ses interventions est donc pertinente. C'est aussi, sur une autre note, un personnage avec une apparence normale, et ça ça fait plaisir !

Lendsor Layton
Quoi ? Je n'ai rien dit de mal.

Malgré ces quelques perles rares, le surplus de personnages mal écrits, est quelque chose que je retiens et que je trouve regrettable. Jusque là, j'avais évoqué des défauts que l'on peut classer comme mineurs (construction du jeu en plusieurs affaires, graphismes un peu chibi...) L'écriture des personnages, en revanche, en est un majeur.

4.3 - La déception des scénarios

Comme dit plus haut, le jeu est décompensé en plusieurs enquêtes indépendantes les unes des autres. Ce concept repris de Professeur Layton et l'Héritage des Aslantes, n'est pas quelque chose que je trouve extrêmement intéressant, car j'ai tendance à préférer un jeu où les actions s'enchaînent à la suite des autres, aidant pour moi à l'immersion.

Enfin passons. Je n'aime pas la construction, mais qu'en est-il des intrigues en elles-mêmes ? Le jeu possède 12 enquêtes (donc 12 intrigues différentes + un fil conducteur global), et, je dois bien reconnaître m'être épris de ces intrigues, véritablement bien ficelées et gratifiantes à résoudre ! :D Un bonheur.

Ghirahim en colère
Ghirahim:
Objection!


Nooon, c'était un prank ! Sans doute à cause de la contrainte des scénarios courts (les enquêtes peuvent se finir en moins d'une heure), la solution des mystères est constamment ... bâclée, c'est le mot.

Pour vous faire comprendre ce que j'entends par "bâclé", et bien je vais arrêter mon billet là maintenant tout de suite. Voilà, bâclé comme ça.


3 commentairesAffichage des 3 plus récents


Les commentaires ont été temporairement désactivés.

Billet



Ah ah ah ah ah ! Et non, c'était encore un prank ! Alors, t'y as cru ? xD Bref.

Duriff.png

Les intrigues, à part les dernières, sont en effet grotesques et inintéressantes. Pourtant, lors de la découverte du contexte, on se dit qu'il y a du potentiel :

  • Première affaire : l'une des aiguilles de Big Ben a été volée.
  • Deuxième affaire : suicide présumé de deux festivaliers.
  • Sixième affaire : un vol à la banque !
  • ...

Et c'est dommage ! Rapidement, c'est-à-dire au bout de la troisième affaire, le jeu vous habitue à être déçu, car vous comprenez que la clé de toutes les intrigues seront ou stupides, ou pas assez moralisatrices, ou ... stupides. Prenons un cas concret (attention : spoil sur l'affaire du vol à la banque !)

En résumé, quelques petites enquêtes sont sympa... Si, si... Deux ou trois à la fin. Mais le reste, je suis désolé de devoir l'annoncer ainsi, mais préparez-vous d'avance à être déçus. :(

4.4 - Une trame principale qui n'avance pas

Attention : c'est le moment où je spoile les anciens jeux.

Je voudrais maintenant conclure ce billet, sur le fil rouge principal ! Le grand mystère de fin qui est, avons-le, ce qui nous intéresse le plus !

Professeur Layton et le Destin Perdu avait très bien amené ce mystère de fin, tournant autour de Layton, son ex petite amie Claire, et la folie de Clive qui souhaitait se venger des scientifiques et de tout Londres en général, pour la mort de ses parents. Ce jeu est pour moi le mieux construit, car l'histoire prépare petit à petit sa révélation finale, et amène les éléments intelligemment de sorte à ce que le joueur ait le temps de les analyser, et les replacer dans leur contexte.

Futur Layton


La façade commence à s'effondrer lors de cette scène.

Dans La Conspiration des Millionnaires, le fil rouge ne se voit pas. Quelle est l'histoire entre Katrielle et son père le professeur ? Qui est sa mère ? Quelle est l'histoire de Sherl, le chien capable de parler ? Quelle est l'histoire d'Oliver ? Et pourquoi La Conspiration des Millionnaires d'abord ? Ces questions constituent notre fil rouge, mais il faut attendre longtemps, très longtemps avant que quelques éléments de réponses ne soient apportés. Professeur Layton et l'Héritage des Aslantes souffrait un peu du même problème : l'histoire principale avançait vite au début, vite à la fin, mais pas du tout au milieu, pendant la quête des Oeufs là encore fragmentée en plusieurs épisodes.

C'est à partir de la 10ème enquête que la trame principale commence à apparaître. Malheureusement, le jeu se termine un peu précipitamment, et on regrettera certaines décisions scénaristiques un peu maladroites.

Scène de Fin Katrielle Layton

Cette image, tirée de la scène finale, est pour moi l'une des plus importantes. Je vous laisse courir finir le jeu pour ceux pour qui ce n'est pas encore le cas. Cette scène est intéressante, car elle laisse en suspens certains éléments, et est une invitation à aller regarder l'anime Layton !

Scène Animé Layton
Car oui ! Un anime Layton basé sur le jeu, a vu le jour ! Les épisodes ne sont pas encore tous sortis, et ont uniquement été doublés en japonais pour l'instant, mais peut-être pourront-nous espérer, dans un futur plus ou moins proche, un doublage anglais voire français. Le jeu semble volontairement avoir passé certains moments sous silence, et l'anime détaille, en particulier, ce qui est arrivé à Layton après Le Destin Perdu, ce qu'est devenu Luke (c'est le jeune homme élégant en bleu sur l'image ci-contre. Si, si!), et apporte un petit background sur le passé de Katrielle.



CONCLUSION DE PARTIE

Victini FL
Fire-Luigi:
En conclusion, même si le jeu nous laisse un peu sur notre fin, son titre est justifié : on apprend à connaître l'histoire des sept dragons, et l'origine de leur Conspiration. Leur histoire est plus ou moins bien construite, et reste pour une fois cohérente ! Pour faire une comparaison, le niveau de révélation est assimilable à celui de Professeur Layton et la Boîte de Pandore : ce n'est pas quelque chose d'immense à l'image de l'Héritage des Aslantes, mais cette fin reste une bonne fin pour ce jeu.



Quant aux plus grands mystères encore, autour de Katrielle, Oliver, Sherl ? Je ne vous dirai pas ce qui est appris et ce qui ne l'est pas. :P Sachant toutefois que tout n'est pas révélé hélas, mais j'ai espoir d'en découvrir davantage avec l'anime !


Pour conclure

Katrielle Layton et la Conspiration des Millionnaires mérite sa note de 14/20. En laissant notre mauvaise foi de côté, nous pouvons relever que le jeu est très joli dans sa globalité, les énigmes sont assez variées et sympa à résoudre même si elles pourraient être un peu plus corsées ; et surtout : la nouvelle interface pour la collecte de pièces SOS et d'énigmes est, pour moi, géniale ! Cela invite à fouiller les zones, et cela ravira les complétionistes comme moi, frustrés d'avoir raté une pièce dans les jeux précédents, et de ne pas savoir où elle est !

Certains personnages sont amusants, d'autres attachants, d'autres encore prenants, mais certains sont malheureusement agaçants ! D: Olivier Layton (Va-t'en toi, je veux plus te voir !)

Hélas, ce jeu n'est pas parfait. Les deux principaux défauts faisait baisser sa qualité étant :

  • Les histoires
  • Et sa construction générale

Pour ceux qui hésitent à l'acheter, mon conseil est le suivant :

  • Si ce que vous aimez, ce sont les énigmes, n'hésitez pas.
  • Si ce qui vous intéresse, c'est l'histoire principalement, vous pouvez tenter le coup, mais risquez d'être déçu.
  • Si vous vous intéressez à l'anime, sachez que toutes les affaires du jeu ont été adaptées en anime. Vous pouvez éventuellement aller en regarder un ou deux pour vous faire un avis ! Voici une page qui pourra vous servir.

Je vous laisse sur cette petite image, et vous souhaite de joyeuses fêtes !

Hunter Upload

PS: si vous vous êtes effectivement dit "mais il s'est trompé, il a écrit invertébré à la place d'invétéré, mdr, trop drôle." Et bien ... C'est assumé ... On va dire ?